Cannelle Tanc

En images

Ma production se déploie dans plusieurs médiums – dessin, peinture, photographie, volume–, et s’articule autour d’un même objet : les cartes.

Je découpe les cartes, y enlevant les zones construites des villes, et préservant, par contre, les rues, les espaces verts, les cours d’eau qui les parcourent. Ces plans, troués, révèlent un nouveau dessin de celles-ci, en même temps qu’ils acquièrent un nouveau statut, s’éloignant de l’objet carte de départ. Au regard, ils ont quelque chose, désormais, de la dentelle. Mieux, ce sont des filtres, des grilles. Ils permettent d’imaginer de nouveaux paysages,de nouvelles architectures.

Comme le dit Rem Koolhaas, ils sont l’inconscient qui structure les villes. Mais ils peuvent aussi devenir un élément de décor. Les ambiances urbaines ne peuvent-elles pas se vivre comme s’il s’agissait de terrains de jeu, ou comme s’il s’agissait de plateaux de cinéma ?

Qu’on pense ici à Asger Jorn, Guy Debord, ou à Gil Wolman.

Démêler ces lignes, bien sûr, c’est aussi tracer une carte, à nouveau. Car qu’est-ce que cartographier, sinon arpenter des terres inconnues ? Il ne s’agit pas cependant de les établir, ces cartes, comme s’élabore un dispositif : il s’agit, tout au contraire,de les traverser, comme un espace de liberté, du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Il ne s’agit pas tant de dresser, qu’il ne s’agit surtout de plier, et de froisser. Suivant ce qu’indiquent déjà les plis qui souvent les caractérisent, je transforme les cartes en volumes. Volumes par où j’entends formaliser un regard, proposer une interprétation architecturale des villes. Leur choix est tantôt lié à l’opportunité de mes voyages, tantôt à leur impact, leur épaisseur imaginaire, à leur intérêt historique, ou à leur rôle de catalyseur, annonciateur de la modernité. Il arrive aussi que je photographie ces trames devant des bâtiments d’architecture, en situation.

Je tente, par-là, de donner une nouvelle vision des villes que j’explore, d’y révéler tout un monde de formes, dans la dialectique du dessin de la carte elle-même et des lignes des immeubles.

La carte,en effet, joue alors comme outil de cadrage.

Elle permet de photographier les villes d’un autre point de vue.


Infos visiteurs / Visitor info

NEW
21 Avenue du Maine / côté avenue
immanence
21 Avenue du Maine / fond de cour

75015 Paris
tél : +33 (0) 1 42 22 05 68
immanence.art@club-internet.fr

voir carte / show map


Accès / Directions

métro / subway : Montparnasse, Falguière, Duroc
bus : 91/95/96


Horaires d'ouvertures / Hours

du jeudi au samedi de 14h à 18h et sur rendez-vous
from thursday to saturday 2-6 PM and by appointment

Calendrier / Calendar

Partager / Share

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0